Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2011

Le projet, est celui

     Le projet [1], est celui d’une poésie populaire, sociale, politique, et urbaine.

Jeudi 2 décembre 1999.


 

couvlemondelavie.jpg

 

 

 


[1] Du poème à dire et à crier le Monde la vie et de celui qui le suit, déjà commencé avec la Poitrine étranglée.


 

technorati tags:

 

03 juillet 2006

d'emprunts et de recompo

 

d’emprunts et de recompo
sition.

 

25 juin 2006

Pourquoi la poésie ne serait-elle que cette façon

Pourquoi la poésie ne serait-elle que cette façon de s'exprimer en arabesques avec ses enluminures et ses ornementations excessives ?

Jeudi 2 avril 1992.

 

18 juin 2006

De l'une à l'autre, du cri à la

 

 

« De l'une à l'autre, du cri à la connaissance », dit Jean Paris dans son Joyce [1].

Dimanche 25 avril 1993.

 



[1] Coll. « Écrivains de toujours », éd. du Seuil, 1957.

 

 

technorati tags: ,

12 juin 2006

Parfois, simplement : juste

Parfois, simplement : juste nommer…

Fin décembre 2005.

 

 

08 juin 2006

Le ludique. J'ai la nette impression que le ludique conduit



Le ludique. J'ai la nette impression que le ludique conduit, prend la plus grande part dans quasiment tous les parcours d'écriture. On écrit (et publie), bien souvent, des livres pour pas grand chose, des livres qui n'apportent rien d'autre qu'un plaisir Littéraire...

Jeudi 9 janvier 2003.

05 juin 2006

Walter Benjamin prône « non seulement [...] un changement de contenu mais aussi

Walter Benjamin prône « non seulement [] un changement de contenu mais aussi [] un changement de forme, non seulement [] un changement de forme mais aussi [] un changement de fonction[1] » (je souligne).

Mercredi 19 mars 1997.



[1] Reprenant les paroles d’un commentateur de l’œuvre du philosophe allemand.

 

technorati tags:

04 juin 2006

ÉCRIRE est un chaos à ne plus pouvoir


. . .
ÉCRIRE

      est un chaos

      à ne plus pouvoir

      regarder les autres

      à ne plus pouvoir être

      regardé

 

 

 

                       tellement son visage

                       est déformé

                       et déchiré par

                       les pleurs

 

                                                        . . .


 

(extrait du poème à dire et à crier Écrire !

poème publié depuis en Première impression

et ayant fait l’objet d’un enregistrement sonore écoutable en ce moment sur Myspace/alainmarclectures)

01 juin 2006

Pour écrire (dans tous mes actes d'écriture) :

Pour écrire (dans tous mes actes d'écriture) : j'exploite la pulsion !

Mercredi 18 décembre 2002.

technorati tags: ,

30 mai 2006

Chercher une île où le texte accouché


. . .
Chercher une île

 

 

      où le texte accouché

 

 

      pourrait enfin

 

 

      se reposer

 

                                           . . .

 

 

 


. . . L'écrivain est un aventurier

 

 

 

 

                                     C'est pour

                                     cela

                                     qu'il est

                                     et sera

                                     toujours

                                     toujours

                                     SEUL !

 

                                                        . . .


 

(extrait du poème à dire et à crier Écrire !

poème publié depuis en Première impression

et ayant fait l’objet d’un enregistrement sonore écoutable en ce moment sur Myspace/alainmarclectures)

29 mai 2006

En poésie, ou tout du moins dans ce qui est consacré

En poésie, ou tout du moins dans ce qui est consacré comme étant de la bonne poésie, il ne doit pas y avoir de sens apparent. Il ne doit y avoir qu'un sens caché, deviné, qui se devine au fur et à mesure des ruptures et des retours. La polysémie est de rigueur. Multiplicité, multitude de sens qui s'enchevêtrent, qui forment un réseau complexe. Décrochage sémique, brouillage-embrouillage, et mélange des cartes sont de mise. Il y faut un sens diffus, touffu, sinon ce n'est pas de la poésie ! Entraînant le seul mécanisme possible chez le lecteur : le décodage !, seul outil à la recherche du sens, plutôt seul outil qui reste au lecteur pour qu'il trouve un sens, son sens, à lui (car devant cette polysémie, chaque lecteur trouve immédiatement son sens)…
(réflexion à poursuivre [1]).

Samedi 23 mars 1996.


[1] Lisant le recueil d'un poète local paru aux éd. Fourbis, qui contient par ailleurs, et à plusieurs endroits, de très bonnes choses…