Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 avril 2012

1er Festival de poésie et des nouvelles écritures poétiques de Creil

 

festival, poésie, Creil

 

 

13:59 Publié dans ~ autour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poésie, festival

23 mai 2011

Monastères ou Bernard Noël et l'avenir de la culture

Y a-t-il une issue à cette situation ?

« Je ne sais pas, j’ai l’impression qu’il n’y a que des couvents. Je me dis parfois que la culture a survécu, après les Romains, dans les couvents, dans les monastères, pendant presque un millénaire. Je me demande si l’on n’est pas à l’entrée d’une nouvelle barbarie qui fera que nos valeurs ne survivront que dans les monastères. Mais il n’y a plus de monastères. »

Entretien de Bernard Noël par Václav Richter pour Radio Prague, novembre 2008.

 

littérature,société

 

Voir l'entretien complet sur Radio Prague.

 

 

15 octobre 2009

Lettre ouverte aux clients et amis de la librairie Folies d'encre à Saint-Ouen

 

LETTRE OUVERTE AUX CLIENTS ET AMIS DE LA LIBRAIRIE

 

LIBRAIRIE EN DANGER

 

Crée il y a neuf ans par deux libraires, pour assurer la présence du livre dans une commune de banlieue, la librairie Folies d'encre à Saint-Ouen, traverse aujourd’hui une passe difficile. Même si elle vient de se voir décerner le label LIR, gage de son professionnalisme...(faisant partie des 400 librairies labellisées décret 2009/395 du 8 avril 2009).

 

Nous devons faire face à une augmentation croissante de notre loyer privé, indexé sur le coût de la construction (+32% ces trois dernières années). De plus l'implantation de quatre grandes surfaces du livre sur Saint-Ouen et les communes alentours, représente une concurrence importante: pour faire vivre notamment les rayons théâtre et poésie, nous avons besoin de vendre davantage de livres.

La librairie est au demeurant une librairie qui fonctionne plutôt bien (des dizaines d'auteurs invités chaque année, expositions et débats mensuels), grâce au travail acharné de ses libraires, qui se payent quand ils peuvent leur 1000 euros de SMIC mensuel. Quand ils peuvent, c’est à dire souvent avec retard.

Cette librairie est un élément de la vie culturelle de la cité. C’est un lieu de débats, formels et informels, de rencontres, organisées et inorganisées, et bien sûr, de diffusion de la culture et de la pensée.

 

L’implantation en centre ville, lui permet de drainer le plus varié des publics. Les libraires sont en outre présents en multipliant les tables de presse lors de débats ici et là, de colloques. Mais nous souffrons de la fermeture des entreprises du quartier ces six dernières années (Etam, Valéo, A nous Paris etc), nous privant des achats des salariés le midi et du nombre croissant de rideaux baissés aux alentours (manque cruel de commerces diversifiés).

 

La librairie dispose d’un fonds impressionnant de livres neufs, à la fois en littérature générale, en sciences sociales, et jeunesse, BD, au même prix qu'ailleurs (cf Loi Lang sur le prix unique du livre). Elle assure par ailleurs un service très rapide de commande des livres dont elle ne dispose pas: le plus souvent en deux ou trois jours grâce au coursier.

Chacune et chacun peut faire quelque chose pour permettre à cette librairie de poursuivre son chemin en vendant plus de livres : en diffusant autour de vous notre programmation, en parlant de nous à votre CE, entreprise (pour des cadeaux, chèques cadeaux Folies d'Encre...), l'école ou la crèche de vos enfants, collèges (pour que les livres ne soient pas achetés que chez des grossistes), associations pour table de presse etc etc.

Vous pouvez également adhérer à l'association Enlivrezvous, association des amis de la librairie et participer à la librairie à une réunion d'information mardi 20 octobre à 21 heures et nous contacter par mail aux adresses mail suivantes enlivrezvous (at) gmail.com

foliesencre (at) wanadoo.fr

 

technorati tags:

18 mai 2009

Christian Edziré Déquesnes est donc venu "dessaker" à Beauvais

 

Exceptionnel !

 

Christian Edziré Déquesnes est donc venu "dessaker" à Beauvais

 

son unique et mémorable lecture-performance

 

P. K. X  = Pikar Kataklysm Xpéryanche

(Poésie chamanique et expérimentale en picard)

 

ce vendredi 15 mai 2009 de 20h45 à 22h30

à la galerie l’Art rue dans l’Art

à Beauvais

 

45 minutes et échange avec ceusses qui étaient présents


une "première" et une seconde partie

 

avec bien-sûr Xtian au sampler, chants, lectures et autres…

 

enseigne l'art rue dans l'art.jpg

 

 

12 décembre 2008

Lucien Suel

canal mémoire.jpg

 

Canal Mémoire de Lucien Suel —

Il y a un côté performance — j’y arriverai —, un peu comme le jongleur qui jongle avec huit balles. J’ai aussi pensé au Yi-King, ou au carré magique.

Premier semestre 2007.

 

 

 

12 août 2008

Hedd Wyn & Francis Ledwidge

Superbes poèmes, que nous livre Christian Déquesnes avec sa revue Passages : 12 poèmes de Hedd Wyn & Francis Ledwidge, Passiondale – La Vallée de la passion -.

 

couvwynledwidge.jpg
(illustration de couverture de Marceau Pennequin)

 

Poèmes du cri, oui (ceux de Francis Ledwidge étant bien souvent plus lyriques), qui s’ouvrent par le poème « Guerre » d’Hedd Wyn, jamais traduit en français… On connaît l’extrême attachement du sieur Déquesnes, la passion, qu’il voue à Hedd Wyn, qu’il cite si souvent sur scène dans ses chansons. Le tout est traduit du gallois (en passant par le néerlandais…) et de l’anglais par Jeannine Hayat, Christoph Bruneel & Lucien Suel pour un poème.

 

À commander d’urgence auprès de Christian Déquesnes par son blog.

 

Sur Hedd Wyn : fiche (en anglais)

 

Sur Francis Ledwidge : fiche (en français), 12 poèmes (en anglais), anthologie bilingue (chez Verdier)