Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 avril 2007

Cela me vient d'un trait : la poésie doit

Cela me vient d’un trait :

« La poésie doit quitter la beauté. »

Mi-mai 2006.

 

Commentaires

Bonjour,

je vous invite dans un

Un lieu, un carrefour de rencontre pour les écrivains, lecteurs et éditeurs indépendants.

C'est ici: http://andyverol.asianfreeforum.com/index.htm

A.V.

Écrit par : Andy Verol | 16 juin 2007

Très bien. Je prends en marche...
Le trait me convient parfaitement.

"La poésie doit quitter la beauté".

Histoire de couple - séparation, ou fait plus immédiat.
Panique à bord...

Je laisse incuber un peu, et reviens vous voir plus tard, mon Cher.

Écrit par : Marie Gabrielle | 26 juin 2007

(un indic... trait-grain... zut ! train... e).

Écrit par : Marie Gabrielle | 26 juin 2007

Bonjour Alain,

A l'avant-veille de mon départ des deux mois sans blog, j'ai donc arrêté ma décision et pris position...

A manipuler l'objet que vous livrez en quête de son origine et de sa fonction... sachant toutefois pas l'aimer.... je comprends de la sorte un "tirage" (au feu) que vous auriez introduit (laissant encore en moi vivre vos mots).

Et j'interroge : la poésie doit-elle quitter la beauté POUR quelque chose qui se produirait alors à la place d'une vie en relation et de la beauté en ce lieu réceptif à la poésie ?

En un mouvement ébauché, la beauté serait-elle en ce déjà qui aurait permis tout à la poésie ?

Et vous auriez élevé ces trois notions : trois "je n'sais pas" que vous humanisez.

A bientôt, Alain.

Écrit par : Marie Gabrielle | 28 juin 2007

Mais la poésie a déjà quitté la beauté, hélas. Depuis 50 ans.

La poésie doit revenir à la beauté, au contraire.

Écrit par : D'Upon L'Ajoie | 06 juillet 2007

Je me permets de mettre votre blog en lien sur le mien à la visite duquel je vous convie: http://meteores2.hautetfort.com

Écrit par : philippe leteissier | 14 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.