Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mars 2007

Du côté du corps du bout du crayon


. . .
Du côté

      du corps

  

 

                du bout

                du crayon

  

 

      Je suis X

      eXtra

      averti

 

                TRAVESTI

 

      dans une certaine

      vision de l’autre

 

                                     . . .

 


. . . Classé X

 

  Interrogations

  pas aux normes

 

  dans un nœud

  d'opacité

 

  cesser enfin

  de s'échiner

  à la tâche !

                 . . .

  

 

(extrait du poème à dire et à crier le Désir écartelé

poème publié en Première impression

et ayant fait l’objet depuis
d’un enregistrement sonore écoutable en ce moment sur Myspace/alainmarclectures)

 

15 mars 2007

Comme Aristote bouleversait les idées reçues

Comme Aristote bouleversait les idées reçues en affirmant que ce n'est plus le mètre qui fait la poésie mais le sujet même de l’œuvre (l'histoire, pour Aristote[1]), je dis depuis déjà pas mal de temps que ce n'est pas forcément la forme qui fait la poésie mais surtout le sens (le choc du). Aristote parle par exemple de « l'effet de surprise ». Après le règne du signifiant, voilà venu le règne du signifié.

Samedi 16 janvier 1993.


[1] Chap. IX de la Poétique, 1451b-27 — page, col. et ligne — du texte grec.